49373 CV     8846 Offres     5938 Entreprises



Nous vous proposons quelques conseils pratiques pour que votre candidature soit optimum en toute circonstance.

Ainsi, vous trouverez des conseils pour :


RÉALISATION DU CV GAGNANT

Le CV peut être considéré comme une photographie de votre savoir-faire.

Il doit permettre au recruteur de déterminer si votre profil est adapté au poste à pourvoir.

Il est donc nécessaire d'effectuer un travail de réflexion et de déterminer précisément ce que vous souhaitez que le recruteur retienne de votre parcours.

Soyez honnête avec vous même et avec votre futur recruteur. La surestimation ou au contraire la sous-estimation risquerait de vous faire perdre du temps et de vous décevoir.


Une mise en page attractive

Un recruteur consacre 30 secondes maximum à la découverte d'un CV.

Ainsi le CV devra être concis et tenir sur une page pour les jeunes diplômés et 2 maximum pour les personnes expérimentées.

Pour favoriser une lecture rapide et efficace, accrochez le regard de votre interlocuteur sur les éléments essentiels : caractères gras, soulignés.

Aérez les paragraphes : le recruteur devra comprendre dés la première lecture, l'articulation de votre parcours.

Restez fidèle à votre choix de mise en page d'un bout à l'autre du CV pour aider le lecteur à établir ses repères.

Le CV doit s'articuler autour de trois parties principales :

  • Votre état civil
  • Votre expérience
  • Votre formation

Vous pouvez imaginez d'organiser ces trois rubriques dans un ordre différent selon ce que vous souhaitez mettre en valeur.

Un candidat disposant d'un savoir-faire significatif dans un domaine particulier peut débuter son CV par l'exposé de ses compétences et faire suivre cette rubrique par la formation et l'état civil.

Un débutant suivra un modèle de CV plus classique et organisera ses rubriques en commençant par sa formation et son expérience (stages).

Le modèle le plus répandu est sans doute celui qui présente :

  • L'identité en haut à gauche
  • L'expérience professionnelle en commençant par l 'expérience la plus récente
  • La formation

La rédaction fluide et concise

Nous vous conseillons d'employer des mots positifs et d'action : " développement ", " établissement ", " mise en place ", " création ", " organisation "...

Les phrases courtes sont les bienvenues. Vous pouvez utiliser la forme active avec l'emploi du " je " ou la forme passive.
Ex : " Je conseillais les Responsables du personnel... " ou " Conseil aux Responsables du personnel... "

Les rubriques :

  • L'État civil
    - nom, prénom, adresse, téléphone (préciser si répondeur), adresse E-mail
    - date de naissance ou âge
    - situation de famille, nombre d'enfants
    - situation militaire (pas nécessaire pour les 30 ans et plus)
  • Titre
    Indiquez la qualification actuellement occupée pour donner un titre au CV (ou celle que l'on   souhaite occuper.
  • Expérience professionnelle / stages
    Citez les expériences par ordre chronologique de la plus récente à la plus ancienne en   précisant les dates exactes ou les mois et années
    Informations concernant l'employeur : Nom/raison sociale, appartenance à un groupe, lieu,    chiffre d'affaires.
    Emploi occupé : précisez la qualification, les tâches réalisées, les résultats concrets obtenus.
  • Formation
    Citer le nom de l'école, sa situation géographique, le diplôme obtenu, la date d'obtention et  le niveau auquel il correspond.
    Pour les formations moins "classiques", décrire en quelques mots le contenu de la formation.
  • Les langues
    Seules les langues maîtrisées méritent d'être mentionnées.
  • Divers
    Ne créez cette rubrique que si vous estimez disposer d'éléments qui apportent une valeur ajoutée : investissement dans une action humanitaire, sport de haut niveau ou compétition ...


 

 

UNE LETTRE DE MOTIVATION PERTINENTE

 

La lettre de motivation doit accompagner votre CV mais ne doit pas en être le résumé.
Elle répond à la question "pourquoi je vous écris" alors que le CV répond à la question "Qui suis-je professionnellement".
Elle doit être de préférence manuscrite.

  • Utiliser un papier blanc de bonne qualité et préférer si possible un stylo plume avec une encre bleue ou noire.
  • Synthétiser sur une page en utilisant des phrases courtes, soigner l'orthographe et la ponctuation et ne pas omettre de signer la lettre à la fin.
  • Laisser une marge suffisante à droite et à gauche pour permettre au recruteur de mettre ses annotations.

La lettre devra être composée de 3 paragraphes :

  • Vous
    Se renseigner si possible sur l'entreprise pour être en mesure d'utiliser des informations concrètes qui montrent l'intérêt pour la société.
    S'il s'agit d'une annonce, synthétiser les informations contenues dans le texte de l'annonce pour montrer que l'on en a bien compris le contenu et ne pas omettre de préciser la référence s'il y en a une.
  • Moi
    Évoquer votre situation actuelle, vos atouts principaux et/ou qualités qui sont en corrélation avec le poste.
  • Ensemble
    Ce paragraphe a pour objectif de solliciter un entretien et de conclure la lettre par une formule de politesse qui encourage à un nouveau contact.

 

 

UN ENTRETIEN PERSUASIF

 

Quelques règles simples :

 

  • Soyez ponctuel.
  • Adoptez un look dans lequel vous vous sentez bien.
  • Présentez-vous à la personne qui vous accueille et mettez-vous à l'aise.

De nombreuses question reviennent fréquemment au cours des entretiens, autant vous y préparer au préalable.

Voici ci-dessous une liste non exhaustive bien évidemment, des questions les plus souvent posées .

Ne préparez pas de réponses toutes faites mais réservez-vous plutôt un temps de réflexion.

  • Pourquoi avez-vous répondu à notre annonce et qu'en avez-vous retenu ?
  • Que savez-vous de notre société ?
  • Décrivez en quelques phrases votre parcours professionnel ?
  • Pourquoi avez-vous ou voulez-vous quitter votre poste ?
  • Que dit-on de vous au travail ?
  • Décrivez votre poste idéal
  • Comment voyez-vous votre évolution à court et moyen terme ?
  • Comment allez-vous annoncer votre démission ?
  • Qu'attendez-vous de votre hiérarchie ou de vos collaborateurs ?
  • Demain, on vous intègre dans notre société, que faites-vous ?
  • Citez quelques caractéristiques qui vous définissent ?
  • Quel genre de femme ou d'homme êtes-vous ?
  • Comment organisez-vous votre temps libre ?
  • Quels sont vos succès les plus significatifs ?
  • Quels sont vos échecs les plus marquants ? Qu'en avez-vous tiré
  • D'après-vous, pourquoi devrais-je retenir votre candidature ?

Pensez à préparer aussi un canevas de questions à poser à votre interlocuteur pour montrer votre intérêt pour l'entreprise et le poste proposé :

  • Quelle sont les objectifs stratégiques de l'entreprise à court et à moyens termes ?
  • Quelle est l'organisation interne de l'entreprise ?
  • Comment se prennent les décisions ?
  • Qu'est-ce que la société attend de ces collaborateurs ?
  • Quelle est la culture de l'entreprise ?
  • A quoi est lié le succès de l'entreprise?

Terminez votre entretien en demandant quelles démarches suivrent pour la suite du recrutement.

Évitez de demander quelles sont les décisions du recruteur vous concernant, à l'issu de l'entretien.
En toute logique, il devra prendre une décision après mûre réflexion et non immédiatement après un entretien.

En revanche, il est conseillé et même professionnel de demander un ordre d'idée concernant le délai de prise de décision.

Si le poste vous intéresse, pensez à le dire en conclusion !


" A l'issu de cet entretien, je tiens à vous réaffirmer mon intérêt pour ce poste"

Pensez à remercier votre interlocuteur pour le temps qu'il vous a consacré et programmez le prochain contact.

Les pièges et situations difficiles

  • Le recruteur qui reçoit en retard :
    Il peut s'agir d'une mise à l'épreuve sur la patience et la disponibilité dont vous faites preuve ou d'une simple négligence.
    Il est important d'identifier le motif du retard et d'adopter une attitude adaptée à la situation.
    Si c'est un retard calculé, c'est un moyen pour le recruteur de voir comment vous vous considérez et votre degré de soumission.
    Dans la mesure du possible, patientez et laissez votre interlocuteur s'expliquer sur son retard.
    > S'il ne le fait pas, signifiez que vous aviez rendez-vous à 10H00 et non pas 10H45 et que par conséquent, vous devrez malheureusement écourter voire déplacer cette entrevue.
  • Le recruteur qui ne parle pas  :
    Ne cherchez pas à remplir à tout prix le silence. Rompez le silence par des questions ouvertes sur l'entreprise.
  • Le recruteur agacé voire agressif :
    Gardez votre calme et le sourire et tentez de le décontracter par des questions ouvertes sur son entreprise et sa fonction.
  • Les questions ayant trait à la vie privée ou au physique :
    Il s'agit souvent d'une forme de provocation, ne répondez pas directement et utilisez l'humour et le sourire.
  • L'entretien face à plusieurs interlocuteurs :
    Identifiez qui fait quoi en demandant gentiment aux interlocuteurs de se présenter.
    Répondez en regardant la personne qui vient de poser la question et non pas à l'assemblée.
    Ne prenez pas partie dans un éventuel débat entre vos différents interlocuteurs.
 
 
 



A la recherche du
job en or
· Le CV
· La lettre de motivation
· L'entretien d'embauche
 
 
 
 








Faites le point sur votre carrière avec
CENTRALTEST

- Test de QI

- Test de Management

    Infos 1 Job For You ! - Zut mon mot de passe! - Remarques et suggestions ! - Avertissement

© Copyright - 1jobforyou, 2000 - Tous droits réservés